La lithothérapie et les enfants


Les jeunes enfants, ouverts au monde extérieur et ne connaissant pas les barrières mentales des adultes sont très sensibles à l’énergie des pierres et ont tendance à réagir plus rapidement que les adultes à leur effet. Outre un soin énergétique bénéfique on peut leur laisser une pierre dans leurs poches, leur trousse ou leur cartable ou leur faire porter un bijou (bracelet, pierre sur cordon de cuir ou de caoutchouc) en fonction de leur goût. Il faut bien entendu que l’enfant ait une certaine affinité avec la pierre. C’est pourquoi il serait préférable – et de loin - que ce soit l’enfant lui même qui ait choisi sa pierre. Certaines pierres leur sont très favorables ; parmi tant d’autres on peut citer :

• l’Agate mousse qui renforce le contact avec la nature,
• l’ Aigue-marine qui calme la fièvre, les états inflammatoires et l’échauffement en général,
• l’Ambre qui calme et atténue les douleurs des premières dents chez les bébés affections respiratoires,
• l’Améthyste qui agit sur les états impulsifs en calmant et les insomnies dues à l’excitation,
• l’Aventurine qui permet de modérer leur émotivité et nervosité,
• la Calcédoine qui facilite l’expression orale en cas de difficultés d’élocution,
• la Charoïte, efficace pour calmer les angoisses, les cauchemars, le somnambulisme.

• la Chrysocolle apaise les enfants nerveux et calme leurs bavardages, leur permet de retrouver l’harmonie par rapport à leur environnement,
• la Citrine va permettre d’ affirmer sa personnalité et de renforcer la confiance en soi,

• la Fluorite tout en harmonisant les fonctions cérébrales augmente les facultés de concentration et de recentrage.
• l’Hématite peut être utile en cas d’anémie en privilégiant le renforcement physique,
• l’Oeil de tigre sera utilisé pour les enfants trop dépendants de leur mère,
• le Quartz rose, par la douceur de sa couleur, confortera le sentiment de sécurité et d’amour maternel
• la Sodalite stabilise le système nerveux, facilite les apprentissages en renforçant l’esprit logique.